La littérature

Indignez-vous !

Pastiches réalisés en 2018 dans le cadre de l’enseignement d’exploration « Littérature et société » avec la 2°B.

ENFANTS SOLDATS
 
Il est normal d’envoyer des enfants à la guerre
Car leur cadavre prend moins de place dans les cimetières
Pour un homme, il faut creuser un trou profond
Tandis qu’en trois heures, on enterre deux enfants
Dommage que l’on ne puisse boire les larmes issues d’humains
Puisqu’avec les larmes de leur mère, on pourrait abreuver tout le village demain
Et puis de toute façon, la guerre forge le mental
Quand ils en sortiront, ils forgeront le métal
Pour fabriquer de fusils pour leurs gosses
Ils en sortiront devins, ils reverront des visions atroces
Je suis pour, car les dictateurs et les dirigeants le sont
Ce sont eux qui commandent, ils n’agissent pas comme des moutons
Y’a des enfants qui préfèrent vivre des moments excitants
Avec des mitraillettes plutôt que d’aller à l’école apprendre leurs leçons
Certaines personnes aiment voir ces enfants dans un bain de sang
Avec une balle logée dans le torse
Certaines personnes ne croient qu’en la force
Ces enfants ne croient plus en leur patrie
Bonjour le patriotisme, ils ne croient plus en la vie
Mais plus on les voit mourir, et plus on en rit
Tu ris parce qu’à leur âge, ils ont déjà le visage flétri
Après l’orage restera l’orage, et leurs vies partent en naufrage
Mais les dirigeants s’cachent sur leurs canaps, pour oublier leur rage
Il est normal de remplacer les peluches des gamins
Par des armes, pour qu’ils se protègent sur leurs chemins
Bah ouais, leurs parents ne vont pas toujours les tenir par la main
Tant pis s’ils n’ont pas le niveau d’un élève moyen de CM1
Ils n’ont pas connu le stress et les battements d’coeur des examens
Mais ils adorent voir la guerre en live, Dieu les a vu
Allongé avec des AK-47 dans plusieurs talus
Et d’ailleurs c’est avec ces armes létales
Qu’ils essayent de faire en sorte que leurs ennemis avalent du métal.
Ecoutons-les, ils ont de belles histoires à nous raconter en détail
Leurs nuits noires et leurs blancs, leurs victoires sur le champ de bataille
Sans que l’armée ne leur offre la moindre médaille
Qu’elles soient en or, en argent, bronze ou en chocolat
Non, rien pour eux, pas d’honneur pour eux ni d’Holà
Ne dis pas que tu es pour la liberté des gosses
Si tu envoies les tiens à la mine, c’est la même chose
On n’va pas s’mytho leurs cadavres finissent dans des fosses
Ils le savent à l’avance, c’est pour ça que certains sont claustros
Ceux qui s’en sortent, c’est rare qu’ils causent trop
Et combien d’entre eux ne mettent jamais les pieds à l’hosto
Et combien d’entre eux rêvent d’une vraie vie paisible
Et combien d’entre eux rêvent d’une vie libre
J’commence à faire comme Marine et Donald
Pour ces enfants, Dieu reprit ce qu’il donna
On fait comme Marine et Donald et on s’en bat les couilles
De voir ces enfants s’prendre une grosse douille
Ces enfants sont considérés comme des esclaves, question d’éthique
Sinon ils seraient tous à faire de la politique
Ou chais pas, à écrire des romans ou des textes poétiques,
Mais continuons de les envoyer à la guerre tant que c’est prolifique
Mettons de côté notre esprit critique,
On l’fait depuis tellement longtemps mais il n’y a pas eu de déclic
 
[/Michel 2°B/]

ESCLAVAGE DES ENFANTS

[/
Solange 2°B/]

ENFANTS ESCLAVES
 
Si j’avais à soutenir le droit de rendre les enfants esclaves, Voici ce que je dirais :
Giflez-les, fouettez-les ces garnements sans foyer ! Ils n’ont presque rien sur la peau mais qu’on ne les empêche pas de travailler !
Avec leur belle petite frimousse ils pourraient faire pâlir n’importe qui ! Mais leur maître a raison d’être sans pitié, sans compassion, sans humanité !
La sueur et la poussière sur la peau leur donnent un aspect curieux et une odeur très forte se répand. Ces êtres qu’on dit à l’âme pure, ces êtres que certains disent innocents, ne sont pas dignes d’intérêt !
Ils n’ont guère le droit de s’arrêter sauf si leur maître le leur permet. Ils meurent de faim, n’ont plus que la peau sur les os, ils sont devenus des épouvantails, ils n’ont plus dignité ni décence.
Après tout, qui pourrait reprocher des actes pareils infligés à ces gamins, ces petiots à qui on a enlevé tout espoir d’être délivrés ? Ils n’ont plus rien à attendre !
Alors allez-y !
 
[/Solange 2B/]

FEMMES BATTUES

[/
Téa 2°B/]

Mise à jour : 7 mars 2019

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères